Panier

MOINES ET NONNES EN BIRMANIE

MOINES ET NONNES AU PAYS DES PAGODES

 

« Pays des pagodes », la Birmanie est le pays des moines et des nonnes ! Les religieux se transforment chaque matin en mendiants. Chaque habitant, même les plus pauvres leur offrent fruits, pain ou quelques menues pièces. À midi tous rentrent dans les monastères où commence le temps consacré à la prière, à la méditation et à l’apprentissage des écritures sacrées.

LES MOINES

PAGODES-moine-de-dos-SOPHIE-DE-BOISSIEU
Moine à Moulmein

Au cours de la cérémonie initiatique du Shin-Pyu, les petits garçons birmans passent à l’âge adulte. Tondus, ils enfilent les habits religieux de couleur pourpre. Tous ont l’obligation de rester dans un monastère pendant une année. Ils y apprennent l’humilité et occasionnellement la lecture.

Les monastères sont en partie ouverts à tous ceux qui respecteront les lieux. Dans celui que j’ai visité à Moulmein, les lits des moines étaient dispersés dans la galerie. Installée à la fraicheur des courants d’air renforcée par les lattes écartées du parquet. Teck, moustiquaire blanche et silence invitent au recueillement et au silence interrompu par les chants lancinants des moines.

Si le plus âgé des moines, responsable du lieu le veut bien, vous pourrez vous assoir, parler avec lui des choses de la vie ou assister aux prières dans les pagodes.

Au XIXe siècle, dans le Saint-Malo de mon trisaeuïl, les garçons embarquaient vers 11 ans sur les bateaux de pêche. Leur vie d’adulte commençait dès que le terre-neuvas quittait le port.

 

LES NONNES

PAGODES-nonne-birmanE-SOPHIE-DE-BOISSIEU
Nonnes

Bien que rien ne les y oblige, beaucoup de petites filles vont aussi dans les monastères. Comme les garçonnets, elles sont tondues et enfilent une tenue rose pâle. Autrefois, c’était leur seule possibilité pour espérer recevoir un peu d’éducation. Aujourd’hui, allant à l’école, le monastère est une source d’apprentissage personnel où elles apprennent, comme les garçons, l’humilité et la sagesse. Les journées se passent à prier dans les nombreuses pagodes du pays.

Le passage à l’âge adulte s’appelle le Nahtwin, cérémonie au cours de laquelle on leur perce les oreilles.

 

Share Post :

Plus de posts

Laisser un commentaire